Il est grand temps de rallumer les etoiles

Cette phrase ne vous est pas inconnue je suppose – Il s’agit d’une citation de Guillaume Apollinaire ou encore le titre du livre de Virginie Grimaldi (livre que j’ai adoré au passage) – Cette phrase a tellement plus de sens aujourd’hui et elle intitule parfaitement ce nouvel article humeur.

“Il est grand temps de rallumer les étoiles” et je vous avoue que j’aimerais qu’elles brillent pour les bonnes personnes. Les aléas de la vie font que nous devons vivre des épreuves ou les sentiments se bousculent partagés entre peine, colère, doute, attente… mais aussi par ceux de la joie, l’amour, le partage, l’amitié…

Vous ne comprendrez peut-être pas tout, mais sachez que je dois rouvrir une page de mon histoire ou à l’époque j’étais une adolescente égoïste, centrée sur mes potes, mes histoires de coeur sans réaliser que dans la même maison, une personne était seule face à la maladie. Aujourd’hui, je suis une adulte qui se prend en pleine figure cette réalité que j’ai ignoré quelques années plus tôt – Difficile d’en dire plus tout en voulant préserver mon intimité, mais cet été 2020, prend un goût amer. ( l’année 2020 est amère) Pour ELLE, j’aimerais que les étoiles se rallument et brillent fort. J’aimerais qu’elle soit heureuse, qu’elle vive cette vie avec frénésie et que le sort arrête de s’acharner. Malheureusement on ne contrôle pas tout.

Les discours sont encourageants, les décisions prises radicales, irréversibles mais en vrai, la maladie ca fait PEUR – On imagine le pire scénario pour se conditionner, anticiper si tout bascule mais finalement, peut on vraiment se préparer à ça ? Tout n’est pas perdu, au contraire, les choses ont été pris à temps, les choses s’accélèrent, le moral est bon.

J’ai bien pleuré pour évacuer, décharger, laisser éclater ma colère – j’avais besoin d’une pause pour laisser couler les larmes car elles me permettent de re charger les batteries et d’être forte, disponible pour ELLE.

Optimiste, positif, combattant sont les mots qui vont définir ce mois de Juillet  (et les prochaines années) car la vérité c’est que la vie est trop précieuse.

Tout est un peu décousu dans cet article, j’en dis, sans trop en dire mais vous me connaissez, je suis pudique sur les sentiments et encore plus quand cela touche mon intimité. MAIS comme d’habitude il faut que je pose des mots sur mes maux.

Sachez que je ne cherche pas la compassion, la peine, la pitié car cette épreuve est celle de millier de personnes – en vrai je ne re cherche rien – juste quelques mots pour expliquer cette absence que certains ont vu d’autres non (et c’est mieux), ces mots hésitants, ces légendes pauvres en texte. J’ai perdu l’inspiration et aujourd’hui encore plus, mais ça je vous en parlerais plus tard. (j’ai beaucoup d’articles humeur en tête)

Sachez que je sais, “il y a pire dans la vie” – mais la vérité c’est que j’ai peur et cette phrase toute faite de Monsieur et Madame tout le monde est celle de personnes qui n’ont jamais eu peur.

Sachez que je sais, “le malheur des uns fait le bonheur des autres” – et bien qu’ils jubilent mais je crois au karma.

A l’heure ou vous lirez cet article, je ne suis pas avec ELLE mais je la retrouve demain – c’est fait – maintenant on va attendre pour connaitre la suite.

Mais voilà, j’ai besoin qu’on rallume les étoiles pour les faire briller bien fort (mais vraiment très fort) pour toutes ces personnes qu’on aime, qui sont là ou qu’on a perdu. Parce que les étoiles, lorsqu’on lève les yeux c’est un tableau vivant qui permet l’évasion de nos pensées et de nos rêves. Je veux que les étoiles brillent pour ELLE et encore longtemps.

Merci de m’avoir lu,

et je t’aime Maman.

 

 

 

Suivre:

4 Commentaires

  1. 13 juillet 2020 / 19 h 06 min

    ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

  2. 13 juillet 2020 / 19 h 20 min

    Je suis si touchée de te lire Marie… Je te suis au quotidien et j’aime énormément te voir en story, te lire sur ton blog. Sache que tu as tout mon soutien, que je t’envoie tout plein d’amour pour cette période compliquée que tu peux vivre. 💖💖

  3. Audrey
    13 juillet 2020 / 21 h 05 min

    Coucou,
    J’espère que vous surmonterez cette épreuve, quelle qu’en soit l’issue, quelle qu’en soit la cause.
    La maladie est une injustice terrible.
    Je tenais à ajouter que je ne suis pas d’accord quand j’entends “il y a pire”. Évidemment qu’il y a pire. Et alors ? Si c’est qu’on vit est difficile, c’est tout à fait légitime d’en être affecté. Peu importe s’il y a pire. Ce serait tellement si simple de se dire qu’il y a pire et que toutes nos émotions inconfortables soient balayées.
    Si ce qu’on vit est difficile, peu importe ce qu’en pensent les autres. Peu importe comment les autres ont géré une situation similaire. Chaque être est unique et a le droit de vivre les choses à sa façon. C’est aussi une manière d’avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *