Passage a vide

Coucou les filles ! Je pense que le titre de l’article parle de lui même, et aujourd’hui j’avais envie de poser les mots sur ces quelques mois qui viennent de passer.

Mon entourage, mes ami(e)s, et VOUS, l’avez ressenti. Baisse d’inspiration et mode pilote automatique enclenché, comme s’il fallait que je survive à ces derniers mois. J’ai exécuté sans la passion de créer, j’ai accepté beaucoup de collaborations sans trop vraiment m’y retrouver/ investir – je ne regrette pas car j’ai toujours choisi en fonction de ce qui me plaisait mais j’ai voulu tout faire pour oublier le fond du problème : j’étais en chute libre.

  • Passage à vide

Tout à commencer avec ma grossesse avec un diabète gestationnel diagnostiqué, une suspicion de trisomie 21 (je vous explique tout dans cet article) , une année de COVID alternée par des couvres feu, des confinements, une fin de grossesse alitée (5 semaines). J’ai eu l’impression d’avoir passé les derniers mois en « cage », à tourner en rond dans mon appartement, à perdre le plaisir de créer, à subir le temps qui ne passait pas. Je n’ai pas eu la chance de partager cette grossesse avec mes ami(e)s et ma famille, j’ai raté de beaux moments avec ceux que j’aime et qui ne sont plus là.

Cette année, Mamie est partie pour un beau voyage. Elle m’a attendu jusqu’à son dernier souffle, j’ai pu lui confier mes doutes, mes joies, lui dire que je l’aimais et qu’elle allait me manquer. Je sais, c’est la suite logique de la vie mais ELLE était un pilier essentiel à l’équilibre de ma vie. Aujourd’hui elle n’est plus là, elle me manque et je pleurs encore son absence.

Et puis, vous le savez Maman est tombée malade l’été dernier et elle a été sous traitements toute cette année. La peur de la maladie est une de mes angoisses, mais Maman a su se battre sans se plaindre et avec beaucoup de courage.

Vous additionnez toutes ces choses ensemble, je n’étais plus que l’ombre de moi même. J’ai été très en colère contre la vie, puis j’ai été prise d’un gros sentiment d’injustice…. Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi tout arrive en même temps ?

9 mois d’un long passage à vide qui s’est ressenti sur mes contenus, sur ce que je partageais. Je n’avais plus envie parce que j’étais vraiment triste, impossible de faire semblant avec mes proches et VOUS. J’étais piégée dans cet état de tristesse et de passivité.

Pourtant j’ai toujours su faire la part des choses entre le pro et le perso mais j’ai été incapable. C’était le vide. J’avais l’impression d’être spectatrice de MA vie. Le temps a été très long.

Le plus étrange, malgré ce mal être, j’ai puisé au fond de moi les dernières ressources pour m’occuper d’Esmée, ne pas lui montrer que Maman était triste et protéger ce bébé qui grandissait en moi.

Roméo est arrivé et il a été la bouffée d’air de ces longs derniers mois. Il a été la dose d’amour dont j’avais besoin pour pansé les blessures, la peine et redonner goût à cette vie. L’équilibre était de nouveau là.

Pendant 3 mois j’ai partagé beaucoup de moments de vie avec les enfants, j’étais tellement heureuse de cet amour à 4 que je voulais le partager. Mais ne me suis-je pas de nouveau perdue ?

 

  • (les ) Électrochocs

 

Peu avant la rentrée, j’avais partagé une boite à questions sur Instagram car j’aime beaucoup ce format pour répondre à vos questions : boulot, conseils, liens etc. Et sans déconner, toutes les questions étaient uniquement sur le thème de l’enfant, le rôle de la maman, mon organisation, la puériculture, les jouets, le mot « mumlife » ressortait à chaque fois.

J’ai paniqué, j’ai étouffé et j’ai de nouveau sombré. « Mum life » ce n’est pas uniquement ce qui me définit. Ce n’est pas ce que je veux être uniquement sur les réseaux ( et dans ma vie perso). Je veux être une FEMME avant tout, partager ce que j’aime : la mode, je veux inspirer, je ne veux pas de cette étiquette de « mumlife« . Ce n’est pas moi ni même mon univers dans lequel je m’épanouie ( par rapport à ce que je partage dans mon travail)…

Je me suis sentie de nouveau prise au piège mais cette fois-ci, j’étais la seule responsable.

Mes ami(e)s ont eu l’honnêteté de me dire qu’effectivement, elle ne me retrouvait plus dans le contenu que je créais, que ce n’était pas moi, que Marie n’était plus là. ( un choc mais qui m’a été bénéfique pour la suite, merci à Elles, elles se reconnaitront)

Je ne sais pas comment expliquer mais ces deux choses ont été des électrochocs avec une grosse remise en question, des choix radicaux pour cette nouvelle année qui allait commencer, une envie de faire plus de mode, plus de contenus créa, de me RETROUVER dans ce qui me faisait vraiment VIBRER et arrêter de vouloir faire bien pour plaire au détriment de ce que j’avais envie de faire.

Se poser, réfléchir, faire des listes de ce que j’aimerais faire et de ce que je n’aimerais plus faire, re penser ma ligne créative, éditoriale sur Instagram, qui je veux être sur mon compte : la remise en question nécessaire pour mieux revenir.

Enlever cette étiquette de « mumlife »- mon but pour la rentrée. Je sais que je suis une MAMAN (c’est mon quotidien), mais je suis aussi une FEMME. Les étiquettes sont dures à porter, elles vous définissent automatiquement sans vous donner l’occasion d’exprimer votre personnalité, vos idées, vos envies.  Peut-être que je me suis trop pris la tête avec ce terme car il n’y a rien de mal et je n’en veux à personnes, mais cette étiquette m’a réellement déstabilisé.  Il fallait absolument que je redevienne FEMME ici, c’était vraiment nécessaire pour que j’avance.

Vous allez vous dire, mais c’est ta vie, tu es une maman !

OUI C’EST MA VIE mais très honnêtement je préfère partager sur les réseaux ma vie de femme, que de partager mon quotidien de maman qui est rythmé par les enfants (et qui n’est pas facile tous les jours). C’est un contenu qui m’ennuie et quand je me connecte, je n’ai pas envie de voir mon quotidien  – j’avoue: j’ai envie de rêver, de m’évader, de découvrir, de suivre les aventures des personnes, de rire des situations comiques, de sortir de mon quotidien. Pas vous ?

 

  • Revenir

 

J’ai décidé de ne plus montrer les enfants (ca a été radical l’affaire). Ce n’est pas évident car ils sont mon quotidien (et parfois j’ai envie de vous montrer) mais je veux me retrouver dans ce que je partage et ne pas profiter de nos moments à nous pour alimenter mon Instagram. Par contre, il y a des dates, des évènements ou je vous partage ces moments de bonheur mais je veux qu’ils restent rares, uniques et que l’émotion qui s’en dégage vous touche.

Je me suis reprise en main en travaillant un contenu plus mode, j’ai retrouvé petit à petit l’inspiration, l’envie, le plaisir. Et aujourd’hui je fais ce qui me plait.

J’ai décidé de choisir différemment mes collaborations, de réfléchir plus en amont à ce qui est possible de créer, être force de proposition,  m’entourer de personnes compétentes pour m’aider dans mes projets et de demander aux copines des conseils.

Je suis Scorpion : à la fois solitaire et tellement vulnérable, que j’ai choisi de mieux m’entourer – ami(e)s, copines, collègues – de parler avant que ce soit un drama, de demander de l’aide quand il le faut et de prendre du recul sur toutes ces choses qui peuvent m’affecter.

 

  • Merci

 

9 mois difficiles mais peut-être nécessaires pour revenir et avancer.

Vos messages dernièrement ont été des booster et des encouragements pour continuer dans cette direction. Je me retrouve enfin après ce long passage à vide. Tout n’est pas parfait mais je vous retrouve dans nos échanges, je me retrouve dans ce que je fais et je suis plus épanouie. Je redeviens la FEMME sur les réseaux, dans ma vie et je vous remercie de votre soutien. C’est la plus belle preuve de confiance que vous me donnez. Malgré ce passage à vide, vous êtes restées (même si ca ne vous plaisait plus) et aujourd’hui on se retrouve.

La suite est à venir et j’ai hâte de la découvrir. Je veux m’évader dans mon travail, prendre plaisir, m’éclater pour mieux profiter de mes moments en famille – avoir le juste équilibre pour être totalement épanouie.

Je ne sais pas trop comment conclure cet article mais encore une fois, MERCI.

 

PS : je resterais toujours ouverte à vos questions au sujet de l’univers de l’enfant mais en message privé, si je peux vous aider c’est toujours avec plaisir.

Re PS : cet article est vraiment à titre personnel, il n’y a pas de sous entendu donc NO DRAMA 🙂

 

Suivre:

4 Commentaires

  1. Lucile
    11 novembre 2021 / 20 h 08 min

    Hello Marie, je te suis depuis plusieurs années maintenant et je t’ai même rencontré a une ouverture d’un magasin DIM à Paris 15e. Petit message pour te dire que je t’ai toujours admiré, peu importe ce que tu proposes comme contenu, je te trouve vraiment douée et j’apprécie tout ce que tu partages! Si tu te sens mieux à partager de la mode, alors continue, fais ce qui te semble être le mieux pour te sentir toi 🤍 ne soit pas trop dure avec toi même ! Je te trouve vraiment créative et tu sors vraiment du lot comparé à certaines de tes collègues sur instagram, j’adore ta personnalité ! J’espère que mon message te fera plaisir et que tu en auras d’autres pour t’encourager. Gros bisous. Lucile

  2. Marion
    11 novembre 2021 / 22 h 10 min

    Bonsoir Marie, je crois que je te suis depuis ton voyage au Canada ou un peu avant.
    Et a aucun moment ces derniers mois je n’ai pensé à ne plus te suivre.
    Toujours un plaisir de te voir quoi que tu nous montres.
    Bien sûr ton contenu a changé et comment ne pas le comprendre, ta vie a changé ainsi tu évolues dans tes envies, habitudes…comme tout le monde. Et tu as du faire face à de terribles choses. D’ailleurs je me suis dis quelques fois : mais comment fait elle pour garder ce smile.
    Merci a toi pour ta sincérité, ta touche de peps, tes boucles qui reviennent, tes réels de folie. Marie ma pref’!
    Au plaisir de te voir un jour si tu reviens à St Cyr sur Mer ou si je monte à Lyon ma ville natale ❤️

  3. thenaisy
    12 novembre 2021 / 7 h 16 min

    coucou Marie

    bisous tout doux

  4. Pauline
    13 novembre 2021 / 7 h 14 min

    J’espère que cet article signe la conclusion de ces mois difficiles. Depuis la rentrée j’adore ton contenu, tes réels sont hyper travaillés et originaux. Le passage à vide, t’auras « in fine » peut-être aidé à te redonner un nouveau souffle et t’aiguiller niveau pro. Je sors de quasiment 6 mois de passage à vide aussi, avec soucis de santé que personne n’a envie de prendre au sérieux, et de descente aux enfers niveau psychologique parce que physiquement c’était devenu trop dur. Je suis contente de retrouver un nouveau souffle même timide. Tu n’es pas seule et merci à toi de nous proposer tes créations pour nous divertir et nous faire rêver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *